La toxicité en entreprise

La toxicité en entreprise

Contenu textuel de la vidéo

– Bonjour Primos Populi! Comment vas tu? Bien merci! Bonjour Stéphanie, comment vas-tu?

– Bonjour Olivier, ça va super bien et toi?

– Ça va très bien! Aujourd’hui j’suis avec Stéphanie Sauvé, une collègue de mon réseau qu’on… on se croise régulièrement pour pour parler du monde travail, essayer de le démonter, le démolir et le reconstruire et puis toutes ces choses là

– Oui on essaye fortement de changer le monde de demain

– Oui, le monde de demain, le monde aujourd’hui aussi. Si je pouvais, le monde d’hier, mais c’est un petit peu de l’énergie dépensée pour rien – Absolument, oui, travaillons sur les choses qu’on peut…. travailler dessus. Aujourd’hui c’est une chronique « Ta Gueule pis Travaille » parce qu’on va bitcher.

– Oui, ta gueule et travaille! – Ta gueule, travaille!

– Oui, ta gueule pis travaille!

– Qu’est-ce que ça dit? Qu’est-ce que ça te dit? Hein? La toxicité en entreprise. Stéphanie voulait parler de ça aujourd’hui, spécialement celle des gens qui ont de l’influence, du pouvoir.

– Oui, les gens à la direction, même les présidents d’organisations, les gestionnaires et ceux qui sont vraiment pas l’écoute de leurs employés, ceux pour qui c’est pas important le taux de roulement dans l’organisation.

– Ah! Du monde, y’en a! On a jamais entendu parler d’une pénurie de main d’oeuvre de toute façon!

– Ben non y’en a pas hein! – Y’en a à ne plus finir, font la file pour venir travailler chez nous, écoute! – Ben oui, ben oui, regarde donc ça!

– Qu’ils s’en aillent s’ils sont pas content!

– Ben oui, c’est ça hein! T’sais, nous autres on a pas de problèmes avec ça!

– Savez-vous que quand vos employés passent leur temps à « mémérer », oui « mémérer » dans le coins et les corridors contre la direction, contre le patron Hey, ça en fait perdre du temps, ça! Puis ça crée des effets toxiques à la grandeur de l’organisation. Mais, voyez-vous, si vous étiez un peu plus humain à l’écoute de vos employés, en ayant une bonne et saine culture d’organisation, il y aurait moins ces problèmes-là, hein, et puis aussi prendre en compte qu’avec la pénurie de la main-d’oeuvre, il va peut-être avoir beaucoup de belles opportunités qui vont se présenter ailleurs, chez des clients et des entreprises qui ont peut-être une meilleure culture que la vôtre, alors je vous inviterait à revoir ça hein!

– Tu sais les autres entreprises que eux trouvent que « Non, il n’y en a pas vraiment de pénurie de main-d’oeuvre, nous autres, on a pas de misère à recruter. On a une offre qui est intéressante, on est des entreprises sexy, on s’occupe du monde, puis le bouche à bouche fait la job pour nous autres ». Eux-autres trouvent qu’il n’y en a pas de pénurie de main d’oeuvre. Message!

– Ce que j’aime beaucoup, et dans le fond c’est un petit peu ce qu’on essaie de dire c’est que y’a peut-être des entreprises ou des personnes ou des gestionnaires qui regardent rarement les problèmes avec un miroir. Souvent, beaucoup de gens sont pas prêts à reconnaître qu’ils font partie du problème mais ils font tout le temps parti la solution! Ça on s’entend! Leur décision c’est la solution! Qu’est ce qu’on peut faire dans ce temps-là?

– Écoute, il faut essayer d’enseigner et d’éduquer et sensibiliser les gestionnaires de leur impact qu’ils ont sur leur communauté. Je dirais… il y a des données il y a des chiffres aussi à leur présenter mais aussi, ils devraient eux-autres même s’ouvrir puis, puis voir vraiment qu’est ce qui se passe, d’être à l’écoute. Arrêter… le narcissique employeur, là, et ouvrez vos œillères, vous perdez vos gens, vous avez pas une bonne réputation, les gens fuient votre entreprise, ils sont pas heureux de travailler et pour vous autres, ça fait qu’ils sont pas heureux à contribuer à la santé de votre organisation.

Par contre, si vous changez votre comportement : Oh my god! Là, vous allez avoir totalement une équipe différente. Je passe le message j’espère vraiment vraiment que ça va rentrer dans la tête de certaines personnes, parce que continuer à gérer comme vous faites, hmm, je donne pas longtemps que votre compagnie va exister parce qu’y en a d’autres petits, petits, petits joueurs qui s’en viennent sur le marché et qui sont des modèles hyper inspirants, puis eux vont la prendre, la place.

– Oui, puis moi j’aime beaucoup dire… Ça c’est moi qui le dit hein, je sors ça de ma poche droite là, on s’entend, les entreprises qui s’occupent du monde sont encore marginales. C’est pas, c’est pas mainstream encore. Y’a un tipping point. Ok? À un certain moment donné il va avoir un 15-20 % de compagnies qui vont être plus intéressantes, qui ont travailler beaucoup sur la motivation intrinsèque des gens, la valeur qu’ils peuvent apporter, « T’es pas ici juste pour t’asseoir 40 heures sur une chaise, t’es ici pour changer une partie du monde, ou le monde », carrément. Il y a une vocation aussi à l’entreprise puis les gens ont envie de participer à ça.

Ces entreprises-là éventuellement vont devenir le « mainstream » et les autres vont couler ou vont nager. Et je nous donne 10-15 ans, mais moi je pousse, je travaille très très fort pour que ça soit moins que ça.

– Oui, on pousse fort, on veut tous pousser fort, mais il faut aussi surtout qu’il y ait une volonté de la part de ces personnes-là, qu’on cible, hein, à qui s’adresse ce message-là, alors je dirais : ouvrez vos yeux, ouvrez vos oreilles, soyez à l’écoute, changez vos comportements, soyez innovants et inspirants. Devenez des vrais leaders, hein?

– Si vous avez… Y’a beaucoup de compagnies qui font comme « Hey on devrait faire comme eux-autres ». Votre défi c’est comment faire mieux qu’eux autres, pour que eux fassent « On veut être comme toi ».

– Devenons humains! – Humains! Merci Primos Populi et n’oubliez pas :

– Le monde du travail ne se changera pas tout seul! – Yes!

Propriétaire de Primos Populi. En tant que gestionnaire, je préconise l’approche “les gens d’abord, et le reste suivra”. Mes sujets de prédilection sont la culture organisationnelle, le droit à l’erreur et l’abaissement du centre de gravité du pouvoir décisionnel. Je cultive l’épanouissement des gens.

Summary
La toxicité en entreprise
Title
La toxicité en entreprise
Description

Aujourd'hui, Stéphanie Sauvé et moi parlons de la toxicité en entreprise, et des difficultés que vivront les entreprises toxiques, dans cette chronique Ta Gueule Pis Travaille.