C’est bon d’être hypocrite
Non classé

C’est bon d’être hypocrite

Éloignons le blâme de la personne qui commet une erreur, car c’est bienveillant. Et aussi un peu hypocrite, mais c’est plus facile que de faire l’effort de l’aider à s’améliorer à partir de sa mésaventure. Et si la bienveillance consistait plutôt à transformer le blâme en croissance, à créer les conditions grâce auxquelles les erreurs étaient assumées par leur auteur pour leur permettre de créer des opportunités d’amélioration?