How to Hire the Best Agile Professionals

Comment embaucher les meilleurs professionnels agiles

Je suis un futuriste, un penseur système et un expert en transformation organisationnelle, dédié à faciliter notre transition vers la société 5.0. Je suis disponible en tant que conférencier par le biais du groupe de réflexion Hivernité (www.hivernite.ca), ainsi que par un formateur et coach en organisation par le biais de Moabi Formations (www.moabiformation.com).

Je vois beaucoup d’offres d’emploi pour des postes de professionnels agiles depuis peu. Cependant, la manière dont elles sont écrites et la liste de requis concordent rarement avec un contexte agile.

En fait, plusieurs offres semblent être des copiés collés d’offres de chargés de projet, avec quelques ajouts tels que la certification de scrum Master, et possiblement une expérience dans un environnement agile. Si c’est le cas pour vous, vos efforts d’agilisation risquent de frapper un mur.

L’objectif de cet article est de mettre en lumière ce que l’on devrait chercher chez un professionnel agile. Il existe beaucoup de titres émergents, d’acronymes de certifications et de cadres de travail différents sur le marché. Il n’est pas facile, pour les non-initiés, de voir les rôles de scrum masters et product owners comme étant différents de celui d’un chargé de projet avec un nom plus raffiné.

Le fait que plusieurs compagnies recherchant des professionnels agiles aient une compréhension limitée de ce qu’est l’agilité, croyant qu’il s’agisse simplement d’une nouvelle méthode de livraison ne requérant que des changements superficiels, n’aide en rien la situation.

J’espère donc que cet article aidera à faire la lumière sur les meilleures approches pour embaucher des professionnels de l’agilité.

C’est quoi Agile, déjà?

Agile n’est pas un cadre de travail (bien qu’il existe des cadres de travail agiles).

Ce m’est pas une méthode de gestion (bien que plusieurs méthodes de gestion comme Management 3.0, Tribal Leadership et les organisations libérées et compagnie soient discutablement agiles).

Agile est une mentalité qui implique :

  • de s’adapter aux contextes changeants
  • de mettre le focus sur les besoins des clients et usagers
  • de livrer de la valeur tangible continuellement ou en petits à-coups
  • de pouvoir expérimenter, apprendre et améliorer sur des cycles courts
  • de faire confiance à des professionnels auto-organisés, et de se montrer dignes de cette confiance

On pourrait en énumérer plus, mais ce sont là les caractéristiques principales.

Trouver un bon professionnel de l’agilité est d’abord et avant tout trouver quelqu’un avec la bonne mentalité. Les certifications et même les années d’expériences devraient être considérées comme secondaires.

Ce que vous devriez cesser de faire dès maintenant

Deux habitudes qui semblent être devenues des standards dans le recrutement font en sorte que vous ne réussissez pas à trouver de bons agilistes. Utiliser l’une ou l’autre de ces pratiques vous prive tout simplement des meilleurs candidats. Les voici :

  • Copier-coller les exigences d’un poste typique de chargé de projet dans une offre d’emploi agile
  • Pré-filtrer les candidats selon leurs qualifications ou leurs années d’expérience

Les approches agiles sont orientées produits et non projets. Cette différence à elle seule est considérable. Lorsqu’un recruteur exige un chargé de projet agile avec un MBA, une certification PMI-PMP, et une dizaine d’années d’expérience dans un rôle de responsable du respect des exigences opérationnelles, deux explications sont possibles : soit l’organisation est A.I.N.O. (Agile In Name Only) et qu’elle fait comme elle a toujours fait mais remplace sa nomenclature par celle d’Agile, ou alors le recruteur n’a aucune idée de ce qu’il cherche.

Plusieurs entreprises se laissent appâter dans le mouvement de l’agilité par des promesses telles que « deux fois plus de travail en deux fois moins de temps », sans avoir une réelle compréhension des changements requis pour que cela soit le moindrement possible. Ceci résulte en imputabilité sans responsabilité ni autorité, et une approche traditionnelle orientée projets, basée sur la planification prédictive, un plan de financement inapproprié, un environnement matriciel, etc. Bref, le statu quo, qui se trouve très loin de ce qui caractérise l’agilité.

Pour du personnel agile, les environnements comme ceux-ci sont des cauchemars : des emplois de chargés de projets typiques avec des attentes non-réalistes, et de la résistance au changement juste pour faire bonne mesure. Les candidats ayant vécu une réelle expérience agile fuiront ces offres comme la peste.

Que devrions-nous demander?

Exiger le bon rôle agile pour la situation montre que l’entreprise autant que le recruteur savent ce qu’ils cherchent. Il faut garder en tête que ces rôles sont des emplois à temps plein, et ne sont pas faits pour être ajoutés à un rôle traditionnel (comme architecte d’affaire / product owner, ou le malheureusement populaire chargé de projet / scrum master), spécialement parce que les fonctions de ces rôles sont souvent contradictoires.

Les product owners sont des gens en charge d’un produit. Ils sont différents des chargés de projets traditionnels, car ils travaillent directement avec leur équipe, alors que le chargé de projet est traditionnellement plus haut dans la hiérarchie. Les product owners ne gèrent pas de projets, ils prennent des décisions pour le produit (comme, par exemple, prioriser le travail) et représentent les intérêts des parties prenantes.

Les scrum masters appuient les gens dans les cadres de travail. Le terme provient du cadre Scrum, mais de nos jours il couvre le rôle de support incrusté dans une équipe agile. Les noms alternatifs pour ce rôle sont facilitateur, coach d’équipe ou assistance à l’équipeIls n’ont aucune autorité dans l’équipe, excepté lorsqu’il est question de faire appliquer le cadre de travail. Leur rôle est de faire en sorte que l’équipe travaille au summum de son efficience en retirant les bloquants, en construisant la culture d’équipe, en facilitant les relations avec les autres équipes et en complétant quelques tâches administratives. Les compétences d’un bon scrum master tendent à être très différentes de celles d’un bon chargé de projet, puisque ces rôles sont complètement différents.

Les coachs agiles sont, tel que le nom l’indique, des coachs. Leur rôle est d’aider les transitions agiles, de former, et de coacher le personnel agile. Ils créent de nouvelles équipes, prônent l’agilité et font le pont de discussion entre les groupes agiles et les autres groupes d’une organisation. Plusieurs commencent d’abord comme scrum master, mais ce sont là des rôles différents, celui de coach requérant une expérience plus solide.

Les architectes d’affaires agiles, architectes d’entreprise agiles, architectes logiciels agiles sont identiques à la version non-agile de ces rôles, mais ont été formés en agilité et peuvent produire du travail conçu spécialement pour les équipes agiles. En gros, cela signifie qu’ils peuvent concevoir leur travail en petits morceaux indépendants en visant à produire un produit minimalement viable rapidement, et de construire sur cette fondation.

Les gestionnaires agiles sont tous types de haut gestionnaires ayant une formation et l’expérience requise pour travailler dans une organisation agile.

Notez l’absence flagrante d’un rôle de chargé de projet agile. Ce type de rôle existe lorsque les organisations non-traditionnelles souhaitent étiqueter un projet comme étant « agile » sans apporter les changements nécessaires à leur environnement.

Que devrions-nous chercher chez les candidats?

À moins qu’un candidat ait une expérience de travail dans des organisations étant reconnues pour être agiles, son CV ne vous donnera que peu d’information sur son expertise en agilité. Ce que vous recherchez, c’est un candidat avec la bonne mentalité, qui peut démontrer une solide connaissance d’agile.

Expertise agile

Le meilleur moyen de mesurer l’expertise est de parler aux candidats, ou encore mieux, de rechercher leurs écrits. Les lettres de présentations, articles de blogues, livres blancs, présentations ou vidéos sont d’excellentes sources d’information, du moment qu’elles ne font pas que rapporter le travail de quelqu’un d’autre. Si aucune documentation de la sorte n’existe, il serait intéressant de demander aux candidats d’expliquer par écrit leur approche dans telle ou telle situation, ou d’expliquer un concept spécifique.

Expérience agile

Aussi surprenant que cela puisse être, un très grand nombre de professionnels de l’agilité n’ont jamais eu la chance de travailler dans un environnement complètement agile. La plupart auront travaillé dans des environnements hybrides, souvent avec seulement les étiquettes agiles apposées sur un cadre de travail traditionnel. Une expérience dans un environnement purement agile représentera un grand avantage.

Dans la même ordre d’idée, une forte expérience dans un environnement traditionnel (spécialement comme chargé de projet) n’est pas nécessairement une bonne chose. La dynamique du travail agile versus le travail traditionnel est très différente, et les habitudes ancrées par la dynamique traditionnelle peut grandement freiner les efforts d’agilisation. Cependant, si votre organisation commence à peine sa transition agile et n’y est pas toute à faite prête, avoir quelqu’un pouvant travailler dans un rôle hybride peut être un atout.

Il fait aussi garder en tête qu’un expert agile gagnera de l’expérience assez rapidement. En 6 mois, une équipe agile aura livré de la valeur tangible une douzaine de fois, ou même plus s’ils font de la livraison continue. Dans un environnement traditionnel, une équipe aura peut-être effectué une livraison dans le même lapse de temps. Bien que livrer ne soit pas le seul événement important, cela apporte son lot de problèmes imprévus qui devront être traités dès que possible. Demandez à votre candidate de parler de ces événements, cela sera très révélateur.

Qu’en est-il des certifications?

N’ayons pas peur des mots : les certifications sont des produits, ou des parties de produits, offerts par des organismes de formation dans un but tout à fait lucratif. Presque la totalité des certifications couvrent un cadre de travail ou un autre. Mon avis est celui-ci : ne laissez pas ces bouts de papiers (souvent virtuels) définir votre sélection d’un bon candidat. Beaucoup de bons candidats agiles auront appris via des consultants non-affiliés et ne pourront pas vous montrer de dispendieux certificats.

Cela dit, il y a beaucoup de certifications différentes sur le marché et cela devient très rapidement déroutant. Plusieurs professionnels de l’agilité étalent leurs qualifications en alignant les acronymes de tous leurs certificats après leur nom.

Le cadre de travail Scrum propose de loin le plus grand nombre de certifications. Vous trouverez ci-dessous celles que l’on remarque voit le plus souvent. Si vous recherchez des professionnels de l’agilité, ne vous limitez pas à des professionnels de Scrum. Vous devriez également considérer d’autres cadres de travail, comme Disciplined Agile qui offrent également des certifications, ainsi que d’autres cadres Lean tels que Kanban.

Vous vous douterez que le budget de vos candidats représente un facteur limitant quant à l’accès aux certifications. Plusieurs experts agiles posséderont la connaissance et l’expérience couvrant plusieurs de ces certifications sans toutefois avoir payé pour les séminaires, les examens et, dans plusieurs cas, les coûts de la formation continue ainsi que les frais de renouvellement périodiques.

Attachez-vous, vous allez voir beaucoup de lettres.

Certification de scrum master

CSM : Certified Scrum Master de Scrum Alliance. Comme toutes les certifications de Scrum Alliance, celle-ci exige qu’on assiste à un séminaire de 2 jours payant. Il s’agit de la certification la plus courante sur le marché.

PSM : Professional Scrum Master de Scrum.org. Délivré après avoir passé un examen en-ligne plutôt difficile. Comprend trois volets (PSM I, PSM II et PSM III) à difficulté croissante.

SMACScrum Master Accredited du International Scrum Institute. Délivré après un examen en-ligne. Il s’agit de la certification la moins dispendieuse, ce qui la rend très populaire dans certaines régions du monde, ainsi que chez ceux ayant reçu un mentorat ou une formation par des experts non affiliés à Scrum Alliance ou Scrum.org.

Certification de Scrum Product Owner

CSPOCertified Product Owner de Scrum Alliance. Comme toutes les certifications de Scrum Alliance, celle-ci exige qu’on assiste à un séminaire de 2 jours payant.

PSPOProfessional Scrum Product Owner de Scrum.org. Délivré après avoir passé un examen en-ligne plutôt difficile. Comprend trois volets (PSPO I, PSPO II et PSPO III) à difficulté croissante.

SPOACScrum Product Owner Accredited du International Scrum Institute. Tout comme le SMAC, il s’agit d’une alternative à moindre coût.

Certifications Scaled Scrum

SPSScaled Professional Scrum de Scrum.org. Cette certification couvre le cadre de travail Nexus, une version à large échelle de Scrum.

SEEACScaled Scrum Expert Accredited de l’International Scrum Institute. Couvre l’approche classique de mise à l’échelle « Scrum de scrums » (plutôt que les plus récents Nexus, LeSS ou SAFe).

Autres certifications Scrum

CSP : Certified Scrum Trainer de Scrum Aliance. Cette certification de second niveau requiert CSM ou CSPO en plus de 36 mois d’expérience ainsi que des crédits d’apprendissage semblables aux PDU (Professional Development Units).

CSTCertified Scrum Trainer de Scrum Alliance. Requis pour pouvoir donner les formations officielles de Scrum Alliance menant à la certification.

STACScrum Trainer Accredited de l’International Scrum Institute.

LeSS Practitioner de la compagnie LeSS: LeSS est un cadre de travail permettant d’amener à l’échelle le développement logiciel à plusieurs équipes. Less est basé sur Scrum.

Certifications Disciplined Agile

Disciplined Agile est un cadre de travail agile, mais sur une bien plus grande échelle que Scrum. Il est édrit comme étant un cadre de prise de décision et couvre des aspects de l’entreprise en entier, et pas que les ingénieurs logiciel. Disciplined Agile est également l’un des cadres de mise à l’échelle (tout comme Nexus, SAFe et LeSS). Je considère ce cadre de travail comme étant celui le plus complet, mais il est très difficile à maîtriser pour les non-initiés.

CDACertified Disciplined Agilist du Disciplined Agile Consortium. Il s’agit de la certification de base, méritée après un rude examen en-ligne couvrant un grand nombre de techniques agiles pouvant être utilisées à travers la compagnie. Un CDA pourra agir comme Scrum Product Owner ou Scrum Master.

CDAPCertified Disciplined Agile Professional du Disciplined Agile Consortium. La certification avancée de Disciplined Agile, requérant une expérience approfondie du cadre de travail ainsi que la passation d’un difficile examen.

Certifications SAFe

SAFe est un cadre de travail de mise à l’échelle lean-agile basée sur Scrum, couvrant tous les maillons du portfolio jusqu’au niveau des équipes. Il est populaire dans plusieurs grandes entreprises pouvant voir leur structure existante en SAFe. Ce cadre est très controversé de la part de plusieurs critiques agiles, pour cette même raison.

SASAFe Agilist de Scaled Agile Inc. Destinée à la direction, aux gestionnaires et aux agents de changement.

SPC4SAFe Program Consultant de Scaled Agile Inc. Destinée aux consultants externes qui sont engagés pour aider à la transition vers SAFe.

SPSAFe Practitioner de Scaled Agile Inc. Pour les chargés de projets et produits, les développeurs logiciels et autres gens concernés dans une organisation SAFe.

PMPOSAFe Product Manager/Product Owner par Scaled Agile Inc. Destinée aux product owners, product managers, chefs de lignes de produits, gestionnaires de programmes et analystes d’affaires.

Certifications PMI Agile

PMI-ACP : De la prestigieuse Project Management Institute, la certification Agile Certified Practitioner couvre plusieurs cadres de travail tels que Scrum, Kanban, Lean, extreme programming (XP) et test driven development (TDD). Elle offre trois avantages : son organisme de certification est reconnu, elle doit être maintenue par de la formation continue, et elle est beaucoup plus flexible que ses équivalents spécialisés.

Certifications Agile Coaching

CECCertified Enterprise Coach. Destinée aux coachs, ceux-ci doivent avoir suffisament d’expéience en plus d’être de posséder et maintenir la certification CSP pour au moins un an.

CTCCertified Team Coach. Semblable au CEC, mais destinée à ceux désirant travailler avec les équipes agiles plutôt que toute l’entreprise. Les critères sont un peu plus faciles que le CEC.

SCACScrum Coach Accredited de l’International Scrum Institute. Accessible que par un examen en-ligne, sans aucun autre critère. Cette certification est légèrement incomplète puisqu’elle n’en dit que très peu sur l’expérience de coaching.

CDACCertified Disciplined Agile Coach du Disciplined Agile Consortium. Il s’agit du plus haut niveau de certification de Disciplined Agile, et exige un profond engagement en plus d’un comité d’examen.

Il y en a plus. Tellement plus.

Si j’ai oublié votre produit de certification favori, prière de le mentionner en commentaire.

La version TL;DR abrégée

Lorsque vous êtes à la recherche de personnel agile :

  1. Cessez de demander des chargés de projets agiles ayant des qualitications non-agiles
  2. Une expertise démontrable devrait primer sur la certification
  3. Une expérience agile, même courte, devrait primer sur une longue expérience non-agile
  4. Si vous êtes confus par toutes les certifications, n’en exigez aucune et laissez les candidats justifier les leurs. Ça leur apprendra!
Traduit de l’anglais par Olivier Fortier. L’article original How to Hire the Best Agile Professionals a été publié sur Medium par Maurice Lefebvre le 30 mars 2017.
Summary
Comment embaucher les meilleurs professionnels agiles
Article Name
Comment embaucher les meilleurs professionnels agiles
Description
Un article complet et exhaustif sur le personnel Agile et ses ramifications pour les recruteurs et gestionnaires.
Author
Publisher
Primos Populi
Publisher Logo

Laisser une réponse