Allier innovation et changement : un défi colossal!

Allier innovation et changement : un défi colossal!

Sans être une spécialiste, je suis capable de constater, comme bon nombre d’entre nous, la tendance innovation-changement. Deux actions toutes aussi importantes l’une que l’autre, mais qui émanent deux sentiments antipodiques chez l’humain.

Dans une ère de mouvance comme maintenant, parler d’innovation ou de changements organisationnels sont discussions courantes. Pourtant, lorsqu’on analyse un peu ces deux phénomènes connexes, force est de constater qu’ils sont à la fois méconnus et mal maîtrisés pour bons nombres d’entreprises privées, publiques ou parapubliques. La corrélation entre l’innovation et la gestion du changement est essentielle pour assurer le développement et la pérennité d’une organisation.

Pourquoi ces deux actions sont-elles si diamétralement opposées?

Analysons-les distinctement, pour mieux comprendre leur impact chez l’être humain.

L’innovation, selon le dictionnaire Larousse, se définit comme : « un processus d’influence qui conduit à un changement social et dont l’effet consiste à rejeter les normes ou balises existantes et à en proposer de nouvelles. ». Une action qui éveille notre créativité, notre sentiment d’appartenance, notre développement de soi ; éléments qui favorisent notre productivité et optimisent la mobilisation des troupes.

Le changement, selon le dictionnaire Larousse, se caractérise par : « une modification profonde, une rupture du rythme ; tout ce qui rompt les habitudes ou bouleverse l’ordre établi. » Une action qui évoque l’incertitude, la crainte, la peur, l’angoisse voire même l’anxiété. Des sentiments négatifs qui se résultent par une baisse de productivité, une résistance, une insatisfaction ou une démobilisation des troupes.

L’innovation et les changements organisationnels, en plus d’être nombreux, fréquents, souvent impromptus et nonobstant le fait qu’ils font partie intégrante du développement d’une entreprise, nous, dirigeants, gestionnaires et employé(e)s, avons tout intérêt à mieux comprendre ces deux pratiques.

Sans avoir de recette ou de potion magique, les entreprises novatrices peuvent considérer certains principes de base essentiels afin qu’elles puissent se distinguer et qu’elles optimisent l’innovation et la gestion du changement au sein de leur propre organisation soit :

  1. Miser sur des techniques d’innovations collaboratives pour passer des idées à l’action en tenant compte des forces et des faiblesses organisationnelles ;
  2. Développer une méthodologie corporative de gestion du changement qui implique et mobilise le personnel ;
  3. Désigner le personnel comme des innov’acteurs (terme caractérisé par l’entreprise Imfusio) qui contribuent au développement de l’entreprise ;
  4. Établir un plan de communication avec les parties prenantes et déployer les innovations et/ou changements organisationnels.

Quatre (4) éléments clés qui peuvent faciliter l’implantation. Comme M. Michel Maletto, CRHA, consultant en développement organisationnel le dit : « les changements, les dirigeants doivent les concevoir, les gestionnaires doivent les mettre en œuvre et les employé(e)s doivent les réaliser. » Une coresponsabilité pour relever ce challenge quotidien.

Sources :

Suggestion d’ouvrages intéressants :

  • La gestion du changement | Auteur : M. Michel Maletto | Éditions : Maletto
  • Gérer le volet humain du changement | Auteure : Mme Céline Bareil | Éditions : Transcontinental
Summary
Allier innovation et changement : un défi colossal!
Article Name
Allier innovation et changement : un défi colossal!
Description
Le changement et l'innovation sont deux paradoxes souvent confondus l'un de l'autre, mais pourtant indissociable. La grande question : pourquoi ces deux actions sont-elles si diamétralement opposées?
Author
Publisher
Primos Populi
Publisher Logo

Ayant été longtemps atteint du syndrome de l’imposteur, je fais mon entrée officielle dans la grande et merveilleuse famille des RH. Chacun de mes pas est guidé par des valeurs intrinsèques telles que la collaboration, la motivation, la coopération, la création, l’innovation, la civilité et l’humanité. Dotée de compétences émotionnelles innées, je me donne comme mission quotidienne de veiller au bien-être de mes collaborateurs et de leur assurer un environnement de travail ou il fait bon s’épanouir. Attirée par les nouveaux défis, je veux que ma « plume » influence, inspire et que de mes mots émanent des réflexions sur des enjeux importants. Mon objectif : remettre au cœur des organisations et des décisions la Richesse Humaine qui s’y cache.

Laisser une réponse