La Culture avec un grand C

La Culture avec un grand C

Corinne Roy Lagarde( Coordonnatrice de projets de formations linguistiques )

Corinne travaille dans le domaine de l’enseignement de langues étrangères depuis 2006. Elle y a joué plusieurs rôles autant sur les planches qu’en arrière-scène. Elle s’occupe aujourd’hui de la coordination de projets de formations linguistiques, elle a également porté le chapeau de coordonnatrice pédagogique ainsi que celui d’enseignante, bien sûr.

Corinne est passionnée par les humains qui l’entourent, par l’importance qu’ils ont au sein des organisations qu’ils occupent, par le partage et les conversations qui font grandir et réfléchir.

On entend énormément parler de la culture d’entreprise dernièrement, le fait d’identifier et de divulguer sa culture d’entreprise est une notion qui semble avoir de plus en plus d’importance au sein des organisations.

C’est quoi au fait la culture d’entreprise?

Chaque organisation, peu importe sa forme ou son type, a une mission, un but précis. Tous les membres de cette organisation doivent avoir, au final, le même objectif global. Les choix des membres sont idéalement motivés par une valeur commune, une conviction partagée, c’est ça la culture d’entreprise. Le caractère d’une organisation et ses valeurs de base se reflèteront dans tout ; la prise de décisions, le style de gestion, les systèmes organisationnels, les comportements des individus, etc. Cette culture n’est, par contre, pas figée ni statique et évoluera donc avec le temps.            

Comment la définit-on, ou l’identifie-t-on?

Il suffit d’observer le système, de comprendre les différents types d’interactions, la communication entre les individus, de voir comment on gère l’erreur ou comment on règle des problèmes, par exemple.

Et pourquoi c’est important?

Parce que pour être heureux dans une organisation il faut être compatible avec les valeurs fondamentales de cette organisation. Pour pouvoir s’épanouir et grandir dans une entreprise, il faut d’abord partager les mêmes valeurs fondamentales que celle-ci. Une organisation où la culture est très claire et tangible aura beaucoup plus de chance de compter parmi ses membres des gens qui partagent la même vision et qui sont d’accord sur des notions de base, telles que l’éthique, le respect, la forme de gestion, etc. Bref, ce que l’on est et ce en quoi on croit devraient toujours être en harmonie avec le milieu dans lequel nous vivons, dans lequel nous passons la plupart de notre temps, notre boulot.

Et comment savoir si notre valeur profonde est alignée avec la culture de notre entreprise?

Il faut d’abord identifier sa valeur :

  • Sa valeur profonde (ce que l’on porte);
  • Son pourquoi (ce qui nous motive);
  • Sa valeur ajoutée (ce que l’on apporte).

Ça semble bien simple comme ça mais ce ne l’est peut-être pas tant. Il faut amorcer un petit travail d’enquête et arriver à bien se connaitre soi-même.

On doit mettre en place un observateur intérieur afin d’identifier ses mécanismes de défense, de renforcer ses qualités et d’être plus conscient de nous-mêmes et des autres. C’est un travail qui peut demander du temps et certainement quelques bons moments de réflexion.

Pour identifier ses valeurs profondes, on peut commencer tout simplement par se demander : « Qu’est-ce que j’aime? » et pour identifier ses talents : « Qu’est-ce que je peux faire? », « Qu’est-ce que je fais? » et « À quoi ça sert? ». On peut aussi se demander « Pourquoi? », Olivier Fortier partage son expérience personnelle sur ce sujet.

Ensuite, si on désire pousser notre réflexion un peu plus loin, on peut analyser toutes sortes d’aspects de notre vie en se posant les questions suivantes : À quoi je passe la plupart de mon temps? Sur quoi est-ce que j’aime dépenser de l’argent? Quelles activités je fais lorsque je ne vois pas le temps passer? Ou alors, quelles activités reliées à mon travail je continuerais de faire si je n’étais payé pour les faire? Évidemment, ceci n’est que le début d’un grand voyage vers le soi et il est parfois nécessaire d’avoir recours à des services professionnels pour se faire.

Et finalement à quoi ça sert tout ça?

Une fois que l’on a bien identifié notre valeur profonde, nos choix seront beaucoup plus faciles puisqu’ils seront toujours motivés et justifiés. Voici pourquoi c’est si important que nos convictions et nos motivations soient en accord avec notre organisation. Dans un tel cas, le sentiment d’appartenance est très fort, de plus, l’apprentissage et l’épanouissement sont quasi garantis comme on échange et on évolue avec des gens qui s’en vont dans la même direction que nous.

Imaginez n’être qu’un, un être à part entière qui évolue et apprend autant de son travail que des individus qui l’entourent dans l’organisation où il passe beaucoup de temps tout comme il le fait à la maison, avec sa famille et ses amis, dans son quartier, sa ville, son pays. Imaginez l’harmonie et la cohérence que tout cela peut apporter. Et c’est quand on est bien et en confiance qu’on peut commencer à créer, à oser, à donner son opinion, à s’ouvrir au monde et c’est à ce moment que la magie commence, que l’étincelle s’allume.

Une entreprise qui a une culture claire, vraie et authentique attirera des gens qui partagent les mêmes valeurs, qui se motivent par les objectifs communs et vice versa.

Summary
La Culture avec un grand C
Article Name
La Culture avec un grand C
Description
Corinne Roy Lagarde présente sa définition, sa vision et l'importance de la culture en entreprise.
Author
Publisher
Primos Populi
Publisher Logo

Laisser une réponse